Boule de suif – Boule de suif de Guy de Maupassant – Résumé de Boule de suif – Fiche de lecture de Boule de suif de Guy de Maupassant – Etude de Boule de suif de Guy de Maupassant

Boule de suif

Boule de suif de Guy de Maupassant - résumé

Boule de suif, 1880
Résumé - Boule de suif :

Boule de Suif est une nouvelle de Guy de Maupassant, écrite dans le courant de l'année 1879, rendue publique en 1880, d'abord par une lecture faite en janvier par l'auteur devant ses amis du « groupe de Médan », puis par la publication, au sein d'un recueil collectif de nouvelles titré les Soirées de Médan, le 15 avril 1880.

Des rumeurs font état d'une publication antérieure de la nouvelle dans un journal ou une revue. Cette croyance est fondée sur la première phrase de la préface, qui dit que « les nouvelles qui suivent ont été publiées, les unes en France, les autres à l'étranger. » Aucun élément ne permet toutefois, plus de 100 ans après les faits, d'étayer cette croyance en une pré-publication de Boule de Suif.

Boule de Suif, des années après sa première publication en œuvre de collaboration, a donné son titre à divers recueils de nouvelles portant le même titre.

Résumé de Boule de suif :

L'histoire commence avec le replit des troupes francaise et l'envahissement de Rouen par les Prussiens. Quelques marchands et personnes avec de l'argent arrivent à avoir l'autorisation de quitter la ville en diligence pour le Havre.C'est très tôt le matin et la diligence emmènent 10 personnes.Des marchands et leurs femmes, un comte deux bonnes soeur set puis une fille...

La plus part des voyageurs ne se sont pas très bien préparés au voyage et personne n'a prévu à manger sauf Boule de suif.Vers 15h elle craque et sort son panier plein de victuaille. Elle mange et en offre à tout le monde. A la fin il ne lui reste plus rien elle qui n'aime pas manger dans les auberges. A la nuit tombée on n'a toujours pas atteint le Havre donc on dort dans une auberge. L'auberge est occuppée par un officier Prussien et avant le souper elle est appellé mais refuse d'y aller. Elle est Bonapartiste et sa seul fierté est de ne pas coucher avec l'ennemi.

Le lendemain matin ils sont interdit de départ par l'officier Prussien. Ils restent toute la journée à l'auberge et tous essayes de savoir pourquoi l'officier à refusé leur départ et comment ce qu'ils doivent faire pour pouvoir partir le lendemain.
Quand on en viens à la conclusion que l'officier les laissera partir quand Boule de suif sera passée à la casserole. Tous le monde la motive pour qu'elle se sacrifie.

Elle passe la nuit avec l'officier et ils partent au petit matin.
Quand viens le moment du repas tous se sont fait préparé des petits plats sauf Boule de suif qui n'a eu le temps de rien préparer ou acheter. On se régale mais personne ne donnera quoi que ce soit à la fille qui sanglotte au fond de la diligence en direction du Havre.


fenestré fenugrec férié fermentation ferocité ferrer
Copyright © 2021 mes-biographies.com


cliquez ici
Pour accéder directement à mes-biographies.com : Publicité: